Vanille Bourbon fraîche La Réunion (18-19 cms)

Title

La vanille de saint phillipe, Affinée avec soin sur l’île deLa Réunion,la vanille Bourbon considérée comme le nec plus ultra des vanilles.Ses gousses sont convoitées par les plus grands chefs

C’est au début du 19e siècle que l’orchidée mexicaine vanilla planifolia est introduite sur l’île de La Réunion. Utilisée par les Aztèques pour parfumer leur boisson au cacao, elle est exportée par les conquérants espagnols vers l’Europe. Les Français décident alors de la cultiver à La Réunion, autrefois appelée île Bourbon. En référence à cette origine, la vanille produite dans l’océan Indien est dénommée vanille Bourbon depuis 1964.

Pendant une vingtaine d’années, les lianes de vanille implantées à La Réunion demeurent infertiles, l’insecte ou l’oiseau capable de polliniser ses fleurs manquant à l’appel. En 1841, Edmond Albius, un esclave botaniste en herbe, trouve le secret de la fécondation manuelle, en soulevant avec une pique la cloison séparant les organes males et femelles de la fleur. L’avenir de la vanille Bourbon est assuré…

Aromatiser un lait chaud, agrémenter un canard ou parfumer un gâteau : la vanille Bourbon s’invite à table. Un tiers de gousse de vanille de qualité suffit pour des préparations culinaires pour 4 à 6 personnes. Il faut fendre la gousse dans la longueur et gratter les graines avec le dos d’un petit couteau.